Logo Arche Ambroise Pare

Placement en EHPAD d’un proche : Nos Conseils

Il est toujours difficile de réfléchir au placement en Ehpad d’un proche, mais vous ne devez pas vous sentir coupable pour autant. Vous avez tenu votre rôle d’aidant jusqu’au bout. Vous avez pris soin de lui. Vous l’avez assisté dans les tâches quotidiennes. Vous avez parlé, ri et pleuré ensemble.

Lorsque la situation se dégrade et que la dépendance devient ingérable, il est trop dangereux de continuer le maintien à domicile. Vous n’y êtes pour rien et ce n’est pas la fin de votre relation. Vous aurez toujours une place particulière dans son cœur et lui dans le vôtre. 

Mais comment savoir à quel moment le placement ehpad devient nécessaire ? Comment l’annoncer à votre proche ? Comment s’y prendre ? Et quelles sont vos obligations une fois le placement effectué ? 

Retrouvez tous nos conseils.

ehpad lille placement senior

Pourquoi se décider à placer son proche en Ehpad ?

Lorsqu’une personne âgée est confrontée à la maladie ou à une perte d’autonomie, il devient parfois impossible de veiller sur elle correctement. Les soins à domicile peuvent aider à la garder dans son foyer, mais ce n’est malheureusement pas toujours possible. Un important niveau de dépendance et de soins, une maladie d’Alzheimer ou des troubles apparentés évoluant rapidement, vous pousseront à prendre la décision du placement de votre proche. 

Nous ne sommes pas des soignants et n’avons pas les compétences pour nous occuper d’une personne âgée dépendante. Quant à une personne âgée désorientée, le risque de se mettre en danger et de mettre en danger la vie des autres est bien réel. Elle doit être prise en charge dans une unité de vie protégée qui assurera sa sécurité. L’Ehpad Lille est la meilleure solution que vous pourrez trouver. C’est une maison médicalisée destinée à accueillir les personnes âgées dépendantes.

Préparer votre proche psychologiquement

La plupart des seniors sont capables de prendre la décision du placement ehpad, mais franchir cette étape est plus compliqué. Ils ne sont pas prêts à abandonner leur logement et leurs souvenirs pour un lieu de vie qui leur rappelle chaque jour la vieillesse. 

C’est le moment d’instaurer un dialogue, d’écouter ses craintes et de le rassurer. Montrez-lui que vous comprenez que c’est une décision difficile, mais qu’il sera entouré d’une équipe compétente et présente pour l’aider et le soigner. Vous pouvez aussi lui proposer une visite des lieux et d’échanger avec d’autres résidents. C’est toujours plus tranquillisant de constater par soi-même qu’une vie sociale est bien présente. 

Expliquez-lui également que vous ne l’abandonnez pas, si un coup de blues se fait sentir, vous serez toujours là. Un soutien moral sans faille, prêt à lui rendre visite dès que possible ou à l’appeler en cas de besoin. Si vous ne parvenez pas à le convaincre, demandez l’aide de votre médecin traitant ou de l’équipe médicale de l’Ehpad choisi. Parfois, l’intervention d’une personne extérieure est mieux comprise et acceptée.

Comment placer son proche en Ehpad ?

Il peut arriver qu’un senior soit dans l’incapacité totale ou partielle de prendre des décisions, particulièrement les personnes atteintes de maladies dégénératives. Sachez que si la situation l’exige, vous pouvez vous rapprocher du tribunal de grande instance du lieu de résidence de la personne concernée. Ce dernier vous donnera les coordonnées d’un médecin agréé avec qui vous conviendrez d’un rendez-vous. 

Durant cette visite, le médecin devra déterminer si votre proche est reconnu comme vulnérable physiquement et/ou mentalement. Si c’est le cas, il établira un certificat médical circonstancié qu’il vous remettra. Vous pourrez ensuite faire parvenir votre demande au juge des tutelles en y expliquant les raisons de votre requête accompagnées du certificat médical.

3 types de mesures de protection juridique

La tutelle, dans le cadre d’une incapacité totale à la prise de décision et la curatelle dans le cadre d’une incapacité partielle. Elles peuvent être attribuées à une personne extérieure à la famille ou non et cette personne devra régulièrement rendre des comptes au juge des tutelles. La tutelle et la curatelle sont établies pour une durée de 5 ans et peuvent être renouvelées si nécessaire.

L’habilitation familiale est moins restrictive que la tutelle ou la curatelle. Elle doit obligatoirement être exercée par une personne de la famille et approuvée par tous ses membres. La personne désignée pourra gérer les biens et la personne protégée en fonction de l’habilitation donnée par le juge des tutelles qui n’aura plus à intervenir, sauf en cas de problème. L’habilitation familiale dure tout le temps que la personne habilitée l’exerce, si le choix se porte sur une autre personne, une nouvelle demande doit être faite.

Une fois le placement en Ehpad effectué, quelles sont vos obligations ?

Légalement, vous avez une obligation alimentaire vis-à-vis des membres de votre famille. Vous avez été informé du coût de l’hébergement en Ehpad Lille au moment de la demande d’admission. Les personnes à faibles revenus peuvent bénéficier d’aides, mais elles ne sont pas toujours suffisantes. Les enfants de la personne placée doivent alors jouer leur rôle d’obligé alimentaire et subvenir aux besoins matériels indispensables de celle-ci. Ils s’accordent à l’amiable sur un montant permettant de payer le logement de personnes âgées. En cas de conflit, c’est le juge aux affaires familiales qui définira la somme à verser pour chacun.

Si ces démarches en placement ehpad vous semblent insurmontables , faites vous accompagner.